Ho'oponopono Song


Free Download

Interview

Gisela KrambeerInterview avec Gisela Krambeer à l’occasion du Séminaire

“Heureux vers le succès”

Mannheim, Allemagne, 07. – 09. 09. 2012

Gisela Krambeer – Une femme telle un diamant : à vrai dire pas taillé en baguette lisse et plate, mais un brillant aux innombrables facettes et nuances, inséparable de son rire chaleureux.

- Parlez-moi un peu plus de votre activité.

Mes activités sont très variées et c’est justement cette variété dont j’ai besoin pour pouvoir rayonner dans tous les domaines. J’ai grand plaisir à découvrir sans cesse de nouvelles facettes et à les faire briller. Et toute personne qui me connaît, connaît aussi mon rire.

Au cours de mon travail holistique de coach – la personne étant vue dans sa globalité et son intégrité – je ne prends pas seulement en considération un objectif isolé de mon client, mais veille particulièrement à ce que le but soit atteint en accord avec la santé, la vie de

couple, l’environnement, les finances, etc… de ce dernier. A quoi bon le grand succès si, quelque temps après, la santé ne suit pas, si la famille ou le couple éclatent et que burnout et dépression en soient les conséquences ?

- Où trouver le secret de votre réussite ?

Dans le travail avec mes clients. Il n’existe pas de parcours tout tracés. J’apporte par ailleurs plus de 15 ans d’expérience avec le travail sur les énergies, effectué dans mon cabinet personnel de consultations. Ma fine perception me permet, avec mes clients,d’accéder très rapidement aux origines, enfouies profondément, de blocages se manifestant à l’extérieur comme à l’intérieur. Grâce à mes formations variées aux contenus très vastes, je peux offrir à mes clients des méthodes sur mesure pour surmonter ensemble ces défis, avec chacun d’eux. C’est là que le mot ensemble prend toute son importance. Je ne suis pas le genre de coach ou de maître qui crie du sommet:

Monte, l’air est si bon là-haut ! mais je marche aux côtés de mon client jusqu’à ce qu’il soit venuà bout de tous les écueils et défis. Mes parents travaillaient dans le commerce, cet héritage allié à mon intuition est un bon mélange.

- D’où tenez-vous tout ce savoir ?

J’ai eu le privilège de pouvoir apprendre auprès de nombreux grands maîtres et enseignants comme p.ex. Le Grand Maître Choa Kok Sui, Mahendra Kumar Trivedi, Jack Canfield, Kerwin Rae, Greg Habstritt, Bill Harris, Dr. Bruce Lipton, Janett Attwood, Dr. Michael Bernard Beckwith, etc., pour n’en citer que quelques-uns.

Si dans ma vie de grands défis se sont dressés devant moi, je n’ai jamais joué le rôle de la victime qui se pose la question: Pourquoi moi ?? mais je me suis demandé plutôt: Comment est-ce que je peux atteindre mon but ?? Souvent j’ai dû non seulement avoir un plan B pour

arriver au but, mais aussi un plan C, D, E ou F.

J’ai fait mien le dicton suivant : « lorsqu’on est jeté dans une rivière, on n’a pas le temps de se lamenter, soit on nage, soit on coule ». J’ai nagé.

- Pouvez-vous donner un exemple particulier d’un défi ?

Au moment le plus heureux de ma vie, je me suis retrouvée dans un fauteuil roulant à la suite d’une faute professionnelle lors de la naissance de mon fils. Les médecins ont dressé une longue liste d’affirmations restrictives du style : ?Vous ne pourrez plus jamais…? Aujourd’hui je suis très reconnaissante d’avoir vécu cet événement. Pour recouvrer la santé, j’ai suivi un très grand nombre de voies alternatives, les médecins ayant déclaré qu’ils ne pouvaient pas m’aider car j’étais une ?exception?. De ce fait, j’ai découvert beaucoup de méthodes de guérison verses, les ai apprises et ai parcouru le monde. Avec cette expérience, qui est un authentique trésor, liée au développement de dons particuliers, j’ai eu la possibilité et la capacité d’aider un grand nombre de personnes.

- Comment en êtes-vous venue à intégrer votre voix à votre travail ?

Cela remonte à un événement vécu avec Jack Canfield. En 2008, j’ai participé à son séminaire Break Through to Success en Arizona. Au début de la semaine, nous avons fait une méditation pour déterminer quel était le but de notre vie. Ensuite Jack a pris sa guitare et chanté un alléluia connu avec les 450 participants. Spontanément, j’ai chantée une deuxième voix soprano . Des participants émus aux larmes sont ensuite venus à moi, déclarant avoir eu le sentiment qu’un “ange” avait chanté et touché leurs coeurs et que je devais absolument chanter pour les gens. Après cet événement, j’ai reçu beaucoup d’e-mails m’incitant vivement à le faire: « Gisela, sing to the world! » Giselle, chante pour le monde!

J’ai mis encore du temps à découvrir la force curative de ma voix et à l’expérimenter. Entretemps j’utilise aussi ma voix dans un but de guérison.Tout vibre et a une fréquence significative. La santé comme la maladie. Certaines fréquences peuvent neutraliser des vibrations qui rendent malades. Il existe d’innombrables recherches dans ce domaine.

Pour les anciens Hébreux, le larynx était le siège de l’âme. Le mot « larynx » signifie aussi « voix » et « siège de l’âme ».Le mot « émotion » est utilisé pour « souffle de vie » et « esprit saint ». L’émotion, le souffle de vie, l’esprit saint traversent le siège de l’âme (larynx) et se transforment en son. Belle façon de voir.

Aujourd’hui je chante lors de grands événements comme celui-ci, au plan international. Mon objectif est d’aider les êtres, de chanter non seulement pour eux, mais aussi avec eux.

J’ai chanté entre autres pour les participants au séminaire du Dr. Bruce Lipton/Rob Williams en Allemagne, de Janet Attwood en Angleterre, de Mahendra Kumar Trivedi à Chicago, de Michael Stillwater en Italie, et c’est un grand honneur pour moi de chanter pour toutes les personnes qui viennent à ce type d’événement remarquable, comme il n’y en a encore jamais eu de tel en Allemagne.

Notre devise est : « Heureux vers le succès ! » Ensemble nous expérimentons la manière dont on peut, à l’aide de la musique et de l’émotion, augmenter considérablement l’efficacité d’affirmations positives. Des textes/affirmations créés spécialement, ajustés aux besoins des participants, s’éveillent à la vie grâce à des mélodies faciles à retenir. Les cellules reçoivent ainsi une information positive, car chacune de nos cellules a une conscience. Tout est engrangé dans chaque cellule.

Je présente aux participants la possibilité de dénouer des conflits, d’éliminer des contradictions et même des maladies de façon durable, d’effacer des souvenirs et des informations négatives à l’aide d’une méthode incroyablement simple mais d’autant plus efficace.

Je parle ici de Ho’oponopono, ce qui équivaut à « corriger une erreur, réparer une faute ».

On peut faire Ho’oponopono partout : au travail, dans la famille, à l’école, en politique, il n’y a pas de limites. La condition préalable est que je sois responsable à 100% de mes actes.

Cette méthode est si efficace que, grâce à son utilisation, le service haute sécurité d’un hôpital a pu être fermé – la preuve en a été apportée – faute de patients. Depuis, Ho’oponopono va à la conquête du monde.

Mais il est surtout ici question de créativité et de joie. Je me réjouis d’offrir à nos participants une possibilité de parvenir au succès avec plus de légèreté et de joie.

Dans les situations les plus difficiles, j’ai agi selon la devise :

All you need is laugh – I love you.

Je vous invite à chanter, à sourire et à rire de bon coeur avec moi.

-Je suis impatient de vous rencontrer et le séminaire à Mannheim.

Merci beaucoup.

Bruno Benz